Les robots de l'aube, d'Isaac Asimov (USA)

Publié le par sabine

Un enquêteur terrien, Baley, est appelé sur la planète Aurora pour découvrir comment un robot humaniforme au cerveau « positronique » a été « assassiné ». Seuls, deux robots de ce type très évolué existaient, il n’en reste plus qu’un. La mission de Baley comporte des enjeux importants pour sa carrière, celle de l’expert en robotique aurorain qui est accusé (Fastolfe), et celle de la terre.

Le premier tome m’a paru long, il est lent à démarrer : il ne se passe pas grand-chose dans les 90 premières pages (le voyage de Baley jusqu’à Aurora), puis de longs dialogues entre Baley et Fastolfe, qui ne font pas vraiment avancer l’enquête, au grand désespoir de Baley. Mais peut-être fallait-il ces longueurs pour poser le cadre et donner du corps aux personnages. Les différences entre les coutumes sur Terre et sur Aurora sont intéressantes. L’auteur insiste sur celles existant dans les relations entre hommes et femmes.

Baley parvient à obtenir un entretien avec la fille de Fastolfe, Vasilia, qui travaille à l’institut de robotique, institut défendant des théories d’utilisation des robots que Fastolfe combat. C’est là que commence le tome 2, nettement plus prenant que le précédent. Baley est obligé d’avancer dans son enquête à l’aveuglette, et doit faire preuve de pas mal d’intuition -voire de manipulation- pour mener ses entretiens. Tout le monde –lui compris- est persuadé qu’il va échouer, mais la confrontation finale, face au Président d’Aurora, sera déterminante. Pourtant le livre n’est alors pas tout à fait terminé. La surprise finale est assez époustouflante, et même renversante ;o) !

 

Publié dans science fiction

Commenter cet article

Marilys 13/10/2013 17:33

hé hé , je vois que tu as pris goût à ces histoires de robots....je les relie régulièrement ( quand j'ai oublié la fin...) avec toujours autant de plaisir!