La vérité sur l'affaire Harry Quebert, de Joël Dicker (Suisse)

Publié le par sabine

L'auteur raconte l'histoire d'un écrivain qui écrit un livre à propos de l'histoire d'un écrivain qui a écrit un best-seller et qui lui donne des conseils... Belle mise en abyme !

Marcus Goldman est un jeune écrivain new-yorkais qui a connu un grand succès avec son premier livre. Mais il n'arrive plus à écrire. Son ami Harry Quebert, son ancien professeur de littérature, qui vit à Aurora, lui donne des conseils : 31 conseils qui sont décomptés à chaque début de chapitre. Harry avait aussi eu un grand succès avec un livre édité une trentaine d'années auparavant. Un jour, Marcus apprend que son ami vient d'être arrêté par la police : un cadavre a été découvert enterré dans son jardin, avec le manuscrit du best-seller d'Harry. Il s'avère qu'il s'agit du cadavre d'une jeune fille, Nora Kellergan, qui avait disparu 33 ans auparavant, quelques mois après l'installation d'Harry à Aurora. Convaincu de l'innocence d'Harry, Marcus part à Aurora dans le but d'enquêter pour le prouver.

Une histoire qui se complique peu à peu. Au début, croyant lire un simple roman policier, on essaie d'imaginer qui est l'assassin. Mais il faut vite changer d'avis : de nouvelles découvertes changent complètement l'aspect des événements. Et au bout de quelques chapitres, tout a de nouveau changé... Un excellent thriller !

C'est aussi une belle étude sociologique de l'Amérique profonde, avec la politique, la religion, la justice, les médias.

Ce qui m'a fait sourire, c'est le conseil n° 4 d'Harry à Marcus : « Lorsque vous arrivez en fin de livre, Marcus, offrez à votre lecteur un rebondissement de dernière minute (,,,) parce qu'il faut garder le lecteur en haleine jusqu'au bout. C'est comme quand vous jouez aux cartes : vous devez garder quelques atouts pour la fin. »

Bien joué !

Ce livre a reçu le prix Goncourt des Lycéens le 15 novembre 2012.

Publié dans romans étrangers

Commenter cet article