Le restaurant de l'amour retrouvé, de Ito Ogawa (Japon)

Publié le par sabine

Le thème fait penser au « Festin de Babette » de Karen Blixen, ou à « Mangez-moi » d'Agnès Desarthe.

Rinco a quitté sa mère à l'âge de 15 ans, elle est partie vivre chez sa grand-mère qui lui a appris l'art de la cuisine. Après la mort de sa grand-mère, elle trouve du travail dans des restaurants. Un soir, rentrant de son travail toute joyeuse en pensant au bon repas qu'elle va faire pour son amoureux, elle trouve l'appartement totalement vide... Elle en perd sa voix.

Retour à la case départ, dans son village natal. Elle ne s'entend pas du tout avec sa mère, une femme fantasque qui vit avec une truie, et qui tient un bar « L'Amour ». Sa mère accepte de l'héberger à condition qu'elle paye son loyer.

Rinco décide de monter son restaurant dans un local attenant à la maison de sa mère. Elle cuisine avec passion et générosité. Il n'y a qu'une table dans son restaurant, car elle ne cuisine que pour très peu de personnes, et à condition de faire préalablement connaissance avec eux. Elle imagine le repas quand elle a saisi la personnalité des convives. Elle recherche les ingrédients les meilleurs, si possible bio et locaux, cultivés avec soin. Sa démarche m'a fait penser à celle d'Alain Plassard (voir la bédé de Christophe Blain). Les résultats sont... miraculeux ! La cuisine de Rinco permet de rapprocher les gens, et lui permettra aussi de retrouver et comprendre sa mère.

Un livre délicieux, plein d'émotions, mais j'ai regretté de ne pas connaître la cuisine et les saveurs japonaises, je pense que je l'aurais encore mieux apprécié.

 

Publié dans romans étrangers

Commenter cet article