Un paradis trompeur, de Henning Mankell (Suède)

Publié le par sabine

Hanna est née dans une famille rurale très pauvre de Suède. En 1904, à ses 18 ans, sa mère lui dit qu'elle doit partir, car il est devenu impossible de la nourrir.

Elle part donc pour la ville. Là, elle est embauchée comme servante, puis se fait recruter contre son gré comme cuisinière sur un bateau en partance pour l'Australie. Elle se marie avec un gentil marin, qui meurt quelques mois après. Il est "enterré" en pleine mer, ce qui marquera Hanna. Elle décide de quitter le bateau au cours d'une escale dans une ville africaine.

Le moins qu'on puisse dire, c'est que sa vie va changer ! L'aspect économique sera étonnement réglé, mais la confrontation avec une colonie portugaise, son racisme, ses peurs, va être très dure à supporter pour Hanna.

J'aime bien les romans policiers d'Henning Mankell, mais j'aime aussi beaucoup ses romans « classiques » (voir "les chaussures italiennes").

 

Publié dans romans étrangers

Commenter cet article