Envoyée spéciale, de Jean Echenoz (France)

Publié le par sabine

J'ai eu du mal à rentrer dans ce livre, que j'ai même failli abandonner. Pendant 80 pages, je m'ennuyais, je le trouvais terne. Mais je me suis accrochée car je voulais savoir ce qui avait su plaire à l'amie qui me l'a conseillé... Et puis j'ai capté une sorte d'humour, de dérision, d'ironie, tellement certains personnages sont caricaturaux et fades.

Constance est kidnappée et maintenue dans une ferme isolée de la Creuse. Ca ne semble pas l'affoler... Son mari, Tausk, qui traîne son ennui à Paris (on le voit qui va chez la coiffeuse, se coupe les ongles, regarde une série américaine à la télé, chasse une mouche, drague les secrétaires de son frère...), n'est guère ébranlé par la demande de rançon ; il ne réagit pas. Les deux gardes de Constance s'entichent d'elle, pendant qu'elle lit les 10 volumes d'une encyclopédie. Ils décident de la mettre à l'abri des commanditaires du rapt en l'installant dans la cabine d'une éolienne. Ce n'est que le début d'une histoire loufoque, qui va jusqu'en Corée du Nord, le tout piloté en sous-main par les services secrets français.

L'écriture m'a un peu agacée. L'auteur s'amuse à s'introduire ("nous") dans son texte par des petites phrases comme « C'est sur le mari de Constance que nous allons nous pencher, si vous le voulez bien », ou du style « j'en parlerai plus tard » (je n'ai pas retrouvé la citation exacte), ou encore « Situation si banale, (…) que nous sommes tous un peu embarrassés : Tausk (…), Hubert (…), moi-même par une trame à ce point convenue », « Or nous, qui sommes mieux informés que tout le monde, savons très bien où se trouve Clément ». Une phrase incompréhensible : « Et puis ce qu'il y a, ensuite, etc. » (Suis-je à ce point endormie ? Je ne comprends pas !). Aussi une utilisation lourde et continuelle du « on ». Je ne suis pas rentrée dans la complicité requise par l'auteur...

Bref, un livre qui ne m'a pas emballée !

Publié dans romans français

Commenter cet article

LaClaire 13/07/2016 08:53

Ce livre n'avait pas emballé le cercle de lecture de Marsannay, les personnes qui l'avaient lu l'ont trouvé décevant, avec les mêmes critiques que les tiennes :
http://www.calameo.com/read/0012427871c405fa9dcae

sabine 13/07/2016 19:53

Je viens de lire ce compte-rendu, ça me rassure... ce n'est donc pas que la fatigue qui m'a empêchée d'apprécier !