Yeruldelgger, de Ian Manook (France)

Publié le par sabine

Un roman policier qui se passe en Mongolie. Ce que j’aime dans les romans policiers, c'est qu’ils m’emmènent dans un pays étranger et qu’ils me donnent une idée de la situation là-bas : les paysages, les traditions, la situation politico-économique, la vie des habitants.

L’inspecteur Yeruldelgger enquête sur deux affaires : une petite fille dont on retrouve le cadavre enterré avec son tricycle dans une lointaine steppe, et trois chinois assassinés et mutilés dans une usine à Oulan-Bator.

Il a pour alliées Oyun, une jeune inspectrice sympa, Gantulga, un gamin des rues débrouillard, et Solongo, la médecin légiste, qui est aussi son amante. Il a des problèmes avec son chef, Sukhbaatar, et un collègue, Chuluum. Il a un passé lourd qui l’a laissé terriblement blessé : sa petite fille a été assassinée quelques années auparavant, un chantage pour le pousser à abandonner une enquête sur la corruption dans la vente de terrains. Après une étape de 10 jours dans un monastère où des moines lui rendront sa force et son calme, il pourra affronter les pièges qui lui sont tendus par ceux qui tirent les ficelles, et essaient de l’empêcher de comprendre les dessous de ces affaires qui sont liées. Liées aussi avec l’assassinat de sa petite fille. Nos téléphones portables y sont pour quelque chose...

On y découvre les coutumes en vigueur pour entrer dans une yourte, et pour s’adresser à ses habitants, la recette pour faire cuire une marmotte, les relations entre les Mongols, les Chinois, les Coréens, et bien d’autres choses encore…

Peut-être un peu long quand même…

Et voici 10 raisons de ne pas lire ce roman. :o)

Publié dans romans policiers

Commenter cet article

Marilys 19/10/2016 22:16

et ben ! c'est pas des mauviettes , les mongols....enfin, ceux imaginés par Ian Manook, je me demande ce qu'en penserait un vrai mongol de cette histoire...haletante! on attend la suite !

sabine 20/10/2016 11:13

la suite, c'est "les temps sauvages", paru en 2015. Je ne l'ai pas encore lu.