La nuit apprivoisée, de Jean-Marc Louis (France)

Publié le par sabine

la-nuit-apprivoisee.jpg« Récit » : si ce n’est pas autobiographique (ce que la 4e de couverture ne dit pas), c’est que cette histoire est arrivée à quelqu’un de très proche de l’auteur.

Suite aux décès de ses parents, arrivés coup sur coup, le narrateur doit prendre en charge sa sœur, une adulte handicapée mentale. Ce livre plein d’émotions montre la succession et le mélange de sentiments par lesquels le narrateur passe. L’indifférence (une sœur qu’il avait presque « oubliée »), le dégoût, la colère, le rejet, la peur, la culpabilité… Mais son sentiment de responsabilité prend le dessus et il accède à l’inquiétude, la compréhension, et la tendresse. Il arrive même à attribuer à sa sœur un changement positif en lui, un nouveau regard sur sa vie, sur la vie. Ce récit est intéressant car il permet de comprendre le handicap mental, pour ceux, comme moi, qui n’ont pas l’occasion de le connaître. Cette sœur, un être étrange et un peu méprisé, n’avait pas sa place dans les « normaux », elle était accrochée à ses habitudes qui sont totalement bouleversées après le décès des parents, et il va falloir lui reconstruire un environnement réconfortant, presque malgré elle. Le narrateur est déchiré entre sa vie (femme, enfants, travail prenant, vacances) et le devoir d’être présent et d’assumer cette charge énorme. Ce qui surprend, aussi bien le lecteur que le narrateur me semble-t-il, est que la situation s’améliore…

Commenter cet article