Les chaussures italiennes, de Henning Mankell (Suède)

Publié le par sabine

 

chaussures-italiennes.gif Encore un roman policier ? Eh non, cette fois, Henning Mankell nous offre un roman beau comme une fable…

A 66 ans, Fredrik considère que rien ne peut plus lui arriver. Cela fait 12 ans qu’il vit seul sur une petite île de la Baltique. Chirurgien, il a arrêté brusquement son métier suite à une grave erreur. Son île est emprisonnée par la glace en hiver ; lui s’est détaché de tout lien amoureux, amical, de tout souvenir, il n’a pas de famille. Il ne bouge plus ; son seul contact est le facteur –pas tous les jours – qui ne lui apporte que des factures.

Cet isolement volontaire est brisé un jour par Harriet, son ancien amour, qui traverse laborieusement la glace avec son déambulateur. Elle vient lui demander de réaliser une vieille promesse, car elle sait qu’elle va bientôt mourir. Fredrik devra reprendre sa vie, se poser des questions sur les choix qu’il a faits, sur ses erreurs, ses peurs, ses mensonges. Il devra réparer tant bien que mal cette vie cassée.

Et les chaussures italiennes, dans tout ça ? Elles arriveront, à la fin…

Ce livre fait partie des livres « suiveurs », ceux qui me suivent partout : je ne peux pas m’éloigner d’eux, et dès j’ai quelques minutes, je me plonge dedans. Livre lu en 3 jours, presque trop vite, envie qu’il dure encore.

Publié dans romans étrangers

Commenter cet article