Les joyaux du paradis, de Donna Leon (USA)

Publié le par sabine

joyaux-du-paradis.jpgCaterina, musicologue et documentaliste, est embauchée pour déchiffrer des archives en latin, allemand et italien, datant de 300 ans, trouvées dans des malles ayant appartenu à un musicien italien. Cette mission plaît à Caterina car elle se passe à Venise, sa ville natale où vivent sa famille et ses amis, et aussi parce qu’elle connaît ce musicien dont elle aime beaucoup les œuvres. L’enjeu semble important pour les deux soi-disant héritiers du musicien, qui attendent une indication de leur ancêtre désignant lequel récupèrera un éventuel trésor. Un avocat sert d’intermédiaire entre Caterina et les deux héritiers.

Beaucoup de mensonges ou de non-dits, que Caterina arrivera peu à peu à éclaircir. Dans les malles, beaucoup de courriers inintéressants, Caterina s’ennuie un peu (moi aussi), elle imagine la vie du musicien, fait des suppositions sur son éventuelle participation à un meurtre. Le dénouement arrive tout à la fin, suite à la découverte d’un double fond dans une malle.

Un livre qui se lit facilement, mais qui m’a un peu ennuyée, tant il se passe peu de choses (et pourtant, ce n’est pas pour moi un critère rédhibitoire). Peut-être est-ce parce que je m'attendais à un "vrai" roman policier. D’habitude, j’aime bien cet auteur, et son inspecteur Brunetti, mais ce livre ne me laissera pas un grand souvenir.

Publié dans romans étrangers

Commenter cet article